CAO, télescope, photo et Fablab

Que faire quand on a un télescope d’un coté et un appareil de l’autre ? Les réunir bien sur !
Un télescope, ou une lunette, ne sont autre que des objectifs que l’on peut qualifier de transportables.

Pour faire les premiers essais, j’ai décidé d’utiliser un télescope d’initiation, plus facile à mettre en oeuvre pour réaliser des tests que mon Nexstar, puisqu’il est possible de l’utiliser sans trépied du fait de sa légèreté, même si les photos seront probablement de piètre qualité, ces modèles n’étant pas du tout adaptés à l’astrophotographie. Quand à l’appareil photo, j’utiliserai mon Canon EOS450D.

Le tube optique du télescope d'initiation utilisé pour le test.
Le tube optique du télescope d’initiation utilisé pour le test.

Pour y mettre l’appareil photo, il faut un adaptateur, d’un coté avec un tube de quelques centimètres du diamètre du porte-oculaire du télescope, et de l’autre la forme de la baïonnette de l’appareil photo.

Si il est possible de trouver un tel objet dans le commerce, le prix est assez élevé pour un simple morceau de plastique… J’ai donc décidé de le réaliser.

Il est possible de trouver un grand nombre de modèles en 3D sur le site Thingiverse, allons donc y faire un tour !
Un premier modèle, celui de nickswinsfast, fera parfaitement l’affaire pour le Nexstar. En effet, celui-ci a un porte-oculaire au diamètre standard de 1,25″ (31,75 mm), il est donc possible de trouver des modèles déjà réalisés.
Par contre, petit problème pour l’autre télescope, comme un grand nombre de modèles d’initiation, le porte-oculaire est au diamètre de 24,5 mm.
C’est là qu’intervient le modèle EFMount de AlexEnglish, qui propose comme base une baionette au format Canon au format OpenSCAD.

OpenSCAD est un logiciel de CAO open source qui fonctionne uniquement avec du code, pas de dessin à la souris. Le tutoriel du site reprapide.fr m’a bien aidé à comprendre le logiciel, et j’ai donc modifié le modèle EFMount d’origine en lui ajoutant un tube correspondant au porte-oculaire de 24,5 mm.

Réalisation de l’adaptateur avec OpenSCAD
Réalisation de l’adaptateur avec OpenSCAD

Si j’ai choisi de réaliser un modèle d’adaptateur à télescope, c’est bien sur parce que je savais que je pourrais l’imprimer en 3D. Je n’ai pas d’imprimante 3D à la maison, mais j’ai accès à un Fablab, le Cerfav Fablab, situé sur mon lieu de travail.

Un Fablab, c’est un lieu d’échange et de partage, où l’on peut accéder à différentes machines à commande numérique, comme un plotter, une machine à découpe laser, une fraiseuse numérique et bien sur une imprimante 3D !

L'imprimante 3D Makerbot Replicator 2 du Cerfav Fablab
L’imprimante 3D Makerbot Replicator 2 du Cerfav Fablab
Les deux adaptateurs imprimés
Les deux adaptateurs imprimés

Maintenant que les objets sont réalisés, il ne reste plus qu’à faire les tests.

L'appareil photo avec l'adaptateur monté
L’appareil photo avec l’adaptateur monté
Le télescope monté sur l'appareil photo, à l'aide de l'adaptateur imprimé
Le télescope monté sur l’appareil photo, à l’aide de l’adaptateur imprimé

Les premiers tests ont été faits depuis la fenêtre, en visant le poulailler des voisins, la mauvaise météo annoncée empêchant tout espoir de tenter l’expérience la nuit en visant la Lune.

Les poules, prises avec l'objectif 18-200.
Les poules, prises avec l’objectif 18-200.
Les poules, prises avec le télescope monté sur l'appareil.
Les poules, prises avec le télescope monté sur l’appareil.

Comme prévu, le résultat n’est pas d’une très bonne qualité, mais le principe est validé, il ne reste plus qu’à tester avec le Nexstar un jour où il fera beau, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour le moment…