Miraikan

L’un de mes musées préféré, le Miraikan, le Musée National des Sciences Émergentes et de l’Innovation.

J’adore ce musée, c’est la troisième qu’on y va, et c’est toujours aussi bien !

Je ne reviendrai pas sur l’historique et les détails, car j’ai déjà tout raconté lors de la précédente visite, l’année dernière.

Cependant, il y a quelques nouveautés. Tout d’abord, la démonstration d’ASIMO a changé, et il est maintenant capable de sauter et de faire sa démonstration en autonomie totale, alors que l’année dernière, il y avait un humain avec lui.

La grande nouveauté est la présence de Kodomoroid et d’Otonaroid, des androïdes commandés à distance, d’apparence humaine et qui peuvent avoir des expressions sur le visage, et simuler les mouvements de la respiration. Le but de ces androïdes est de répondre à la question qu’est-ce que c’est qu’être humain ? En tout cas, c’est assez bluffant ! Ces deux androïdes sont évidemment des créations du célèbre roboticien Hiroshi Ishiguro.

 

Kodomoroid
Kodomoroid

 

Otonaroid
Otonaroid (à droite, à gauche, c’est le présentateur !)

 

Autre nouveauté, une partie dédiée aux avancées en matière de médecine, où nous avons assisté à un film interactif sur les cellules souches, il y en a d’autres, mais chaque film est dans une cabine différente, et il faut refaire la queue si on veut tous les voir. Ensuite, on peut comprendre les différentes parties du corps, à l’aide d’une Kinnect qui reproduit un modèle de notre corps sur l’écran. On se “tape” dessus à certains endroit, et on a l’explication sur le fonctionnement des yeux, des poumons, de l’estomac…

img_7827

On retrouve bien sur le symbole du musée, Geo-Cosmos, la représentation de la Terre quasiment en temps réel. On peut aussi devenir citoyen de la ville de Itookashi, la ville de 2050, et comprendre les enjeux urbains sur l’énergie, l’environnement, la médecine… Expérience sympathique, puisqu’elle commence au musée et peut se terminer sur le net.

Geo-Cosmos
Geo-Cosmos

Bien sur le sous-marin Shinkai 6500 est toujours présent

img_7829

Nous avons pu aussi profiter de l’exposition temporaire, intitulée “Dance! Art Exhibition! and Learn and Play! teamLab Future Park“. Il s’agit d’une exposition d’art numérique réalisée par l’équipe teamLab, où l’on peut bien sur interagir avec les écrans, bien souvent à l’aide de Kinnect et de projections sur les murs ou sur le sol, mais aussi en coloriant des dessins, qui sont ensuite scannés, recalculés en 3D et intégrés à une scène avec tous les autres.

img_7800
On choisit un dessin qu’on colorie

 

img_7803
Une fois terminé, il est scanné

 

img_7805
Et le poisson se retrouve à nager avec ses congénères coloriés par tous les autres visiteurs.

 

Le champ de fleurs, une projection au sol dans une salle entourée de miroirs.
Le champ de fleurs, une projection au sol dans une salle entourée de miroirs.

 

Dommage qu’on soit parti quand débutera la prochaine exposition temporaire, le Pokemon Lab, ça avait l’air intéressant !

Comme toujours, je vous renvoie vers le site du Miraikan pour en savoir plus.

4 thoughts on “Miraikan

  1. STP, enlève tout de suite ta remarque sur le Pokemon lab…. sinon Mystérious Cat va prendre immédiatement un billet d’avion pour Tokyo et alller voir les Pokémons…

  2. Surtout que ça a l’air vraiment bien, c’est la classification des animaux qui est expliquée à l’aide des Pokemons !

Comments are closed.