Onigiri

Pour le pique-nique, ou tout autre en-cas, il y a le onigiri.

Aujourd’hui, c’était installation d’expo, et comme à chaque installation d’expo, à midi, on mange un casse croûte.
Et le plus courant n’est pas le sandwich, mais le onigiri.

Il s’agit d’une grosse boulette de riz fourrée, au saumon, au “umeboshi” (prune salée), aux oeufs de poisson, au katsuobishi (poisson fumé séche et râpé)… et enrobée d’une feuille d’algue nori, pour ne pas avoir les doigt qui collent, et aussi parce que les japonais adorent ça.
Ceux que l’on a mangé aujourd’hui viennent du konbini, grand fournisseur de onigiri, mais on en trouve également chez les marchants de bentô.

Ils existent en deux formes, triangulaire et ovale.

Voici un onigiri au saumon :

onigiri-1

onigiri-2

onigiri-3

Et en voici un autre, dont le riz a été parfumé et dans lequel on trouve divers légumes et de la viande.

onigiri-4

onigiri-5

onigiri-6

 

4 thoughts on “Onigiri

  1. D’après les doigts, sont plutôt petits, les sandwichs locaux.
    Combien pour se nourrir correctement?
    Et pour le “dog” allergique à l’algue, on fait comment? On le pique :-))

    1. On en prend 2 ou 3 (en ce qui me concerne, j’en prends 3). Si on les achète au konbini, c’est entre 100 et 200 yens, soit entre 0,7 et 1,5 euros pièce, donc on peut se permettre d’en prendre plusieurs.

      Et pour ceux qui n’aiment pas les algues (c’est quand même rare au Japon), il en existe qui sont emballés dans la même chose que les sushis préférés de beaugosse dog.

  2. On dirait une petite montagne enneigée
    Quelle est la différence avec les sushis ? (boulette de riz gluant + poisson + algue = c’est pareil, non?)

    1. La taille déjà, c’est au moins trois fois plus gros.
      Tous les sushis ne sont pas avec des algues. Techniquement, ce sont les makis qui ont des algues et pas les sushis.
      Le onigiri peut être fourré avec autre chose que de poisson (du poulet, des prunes…)
      Et surtout, c’est fait pour être mangé dehors, puisque les algues l’emballant sont des noris, et donc des algues séchées, ce qui empêche le riz de coller au doigt.

Comments are closed.